Assurer l'éducation de votre enfant au moyen d'un REEE

Vous pouvez investir dans l'avenir de votre enfant grâce à un régime enregistré d'épargne-études (REEE). Les REEE permettent aux Canadiens d'épargner pour l'éducation de leurs enfants en cotisant à un compte libre d'impôt. Tant que le revenu généré par les cotisations demeure dans le REEE, il n'est pas imposable.

Lorsque vous versez des cotisations à un REEE, vous devenez admissible à des subventions comme la subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE). Les subventions comme la SCEE incitent les contribuables à cotiser à un REEE en y versant l'équivalent de 20 % du total de leurs cotisations annuelles (jusqu'à 500 $) pour chaque bénéficiaire. Selon votre revenu familial net, vous pourriez avoir le droit de recevoir un montant additionnel de SCEE.

Si vous avez plus d'un enfant, nous vous recommandons d’opter pour un régime familial. En choisissant ce régime, si l'un de vos enfants décide de ne pas aller au collège ou à l'université, vous pouvez utiliser ces fonds pour financer les études d'un autre enfant.

Remarque : Le plafond à vie de SCEE pour chaque bénéficiaire est de 7 200 $.

Veuillez noter que les cotisations que vous versez à un REEE (en tant que souscripteur) ne peuvent pas être déduites des revenus que vous déclarez dans vos déclarations de revenus.

Les cotisations et le revenu généré par ces cotisations sont versés à votre enfant (bénéficiaire). Le revenu qui est généré sur les sommes cotisées est payé sous forme de paiements d'aide aux études (PAE). Les bénéficiaires doivent déclarer les PAE comme un revenu dans l'année où ils les reçoivent. Toutefois, ils n'ont pas à inclure les cotisations qu'ils reçoivent comme un revenu.

 

Où puis-je en savoir plus?